La thérapie ICV: vous connaissez?

Vous connaissez mon ouverture et mon intérêt pour les approches avant-gardistes (et efficaces!) comme l’EMDR, l’IMO et l’EMT. Eh bien, permettez-moi de vous présenter une autre approche qui suscite un enthousiasme chez les psychologues et psychothérapeutes: l’ICV (Intégration du Cycle de la Vie). Voici 10 choses à savoir au sujet de cette technique de psychothérapie.

1. Développée par Peggy Pace, psychothérapeute américaine, en 2002.
2. Technique « arrivée » au Québec en 2008.
3. L’« ingrédient » distinctif de l’ICV : l’utilisation de la Ligne du Temps (LT) du client, c’est-à-dire que le thérapeute nomme environ un souvenir pour chaque année de vie du client, en ordre chronologique. Le client parcourt ainsi rapidement sa ligne de vie, comme s’il revoyait le film de sa vie. Le processus est répété de 3 à 8 fois pendant la séance, selon le protocole utilisé.
4. Il y a différents protocoles en ICV. Certains permettent des travailler des traumatismes précis, d’autres de réparer les problèmes d’attachement, d’autres de solidifier le moi, d’autres de travailler des croyances, etc. L’ingrédient commun aux protocoles: la Ligne du Temps! Certains protocoles nécessitent de 1 à 3 séances, alors que d’autres peuvent exiger une dizaine.
5. L’ICV est enseignée aux États-Unis, au Canada, en Europe (France, Espagne, Suède, Allemagne, Suisse, Autriche), en Russie, etc.
6. Déjà 4 livres en français sur le sujet, dont :
    •Thorpe, C. (2016). Les stratégies thérapeutiques de l’ICV. Paris, Dunod.
    •Smith, J. (2017). Applications cliniques de l’ICV. Paris, Dunod
    •Pace, P. (2015, 2018). Pratiquer l’ICV, L’Intégration du Cycle de la Vie. Paris, Dunod.
7. Formation reconnue par l’OPQ (niveaux I, II et III) et réservée aux psychologues et psychothérapeutes.
8. Un répertoire mondial des praticiens en ICV : https://lifespanintegration.com/directory/
9. Formatrice accréditée au Québec : Élise Castonguay, psychologue.
10. Pour en savoir plus sur l’ICV et la formation du 26-27 octobre prochain à Québec, visitez le
www.integrationcyclevie.com/resume.php

Mon commentaire au sujet de l’ICV

J’ai eu une cliente polytraumatisée avec qui j’ai fait plusieurs séances d’IMO (intégration par les mouvements oculaires). Malgré des progrès significatifs, elle avait du mal à se remettre sur les rails pour avancer sa thèse de doctorat tellement elle vivait de turbulences émotionnelles entre les séances. La régulation émotionnelle demeurait un défi. J’ai alors utilisé le protocole de base de l’ICV, et cela à 3 rendez-vous de suite. Ces séances ont permis à ma cliente de se stabiliser et de reprendre enfin sa thèse de doctorat. Certains symptômes traumatiques se sont même atténués. C’est comme si l’ICV avait permis de faire fructifier tout le travail effectué auparavant en IMO. Pour moi, l’ICV est un précieux complément.


Point de vue de praticiennes et praticiens expérimentés


Vous trouverez ci-dessous le point de vue de psychologues et psychothérapeutes qui utilisent l’ICV depuis quelques années déjà. 

« J’ai découvert en l’ICV une technique permettant de contourner plus facilement les défenses de nos clients, et même les nôtres comme thérapeute. C’est une méthode pragmatique pour apaiser et liquider les traumatismes légers et sévères, tant dans la psyché que dans le corps. Cette façon de travailler offre aux clients moins verbaux, une occasion de vivre la thérapie avec moins de difficultés. Enfin, selon mon expérience personnelle et clinique, l’ICV est intégrative et les changements thérapeutiques se solidifient et de se stabilisent au-delà de la conscience du client! » - Stéphanie Langlois, psychologue
« Mes clients témoignent chaque semaine du bienfait de cette approche. J’aurais aimé la connaitre du temps où je travaillais en traumatologie (hôpital de réadaptation). Je n’utilise désormais que très rarement l’EMDR, méthode que j’ai pourtant beaucoup appréciée durant une dizaine d’années. » - Ronald H Riopel, psychologue
« J’utilise l’ICV quand le client n’est pas bien intérieurement, qu’il souffre d’une insécurité profonde, d’un manque de confiance en lui-même ou qu’il constate qu’il réagit toujours de la même manière, non satisfaisante, aux situations. L’ICV permet de réparer les blessures passées et d’aider le client à se sentir bien avec lui-même, à être capable de s’accorder davantage de valeur et à prendre mieux soin de lui. » - Pauline Bernier, psychologue 
« Au fur et à mesure que j’utilise l’ICV avec une personne, j’ai l’impression que cette personne se rassemble à l’intérieur d’elle comme si, enfin, elle réunissait toutes les parties d’elle qui s’étaient détachées au fil des blessures. De plus, dans ma démarche personnelle en ICV, je me suis rapprochée de mon cœur d’enfant; l’anxiété a fait place à la joie. » - Marie-Thérèse Roberge, travailleuse sociale psychothérapeute et praticienne IMO


En guise de conclusion

L’ICV est un outil versatile et surtout utile! On n’a pas fini d’en entendre parler. Merci à Mme Élise Castonguay, psychologue, d’enseigner avec enthousiasme et compétence cet outil complémentaire aux techniques actuelles! Élise Castonguay enseignera le niveau I à Québec, les 26 et 27 octobre 2018. Formulaire d’inscription : cliquez ici. (À Montréal, il faudra attendre à l’automne 2019).
P.-S. – Je souhaite une bonne formation à ceux et celles qui assisteront à la formation! Au plaisir d’avoir vos commentaires à la suite de la formation.

Stéphane Migneault

Stéphane Migneault est psychologue. Il pratique la psychothérapie en bureau privé à Québec. Désireux de contribuer à la prévention des problèmes de santé psychologique, il anime des conférences et ateliers en entreprises, des colloques et des congrès. Il offre aussi de la formation et de la supervision clinique à des professionnels de la santé mentale (psychologues, travailleurs sociaux, sexologues, psychoéducateurs, etc.). Enfin, il a collaboré à l’écriture de deux ouvrages collectifs : Fibromyalgie, quand tu nous tiens! et Fibromyalgie : carnets pratiques. Vous pouvez le suivre sur Facebook et sur LinkedIn. Comme conférencier et auteur, il est apprécié pour sa simplicité, son professionnalisme et l’utilité de ses conseils.

>